L'Église de San Agustín

Sa fondation comme Couvent de San Juan de Letrán eut lieu en 1539. Dedans vécut le Beaterio de las Emparedadas (un groupe de femmes qui s’enfermaient pendant des années afin de faire pénitence et prier) jusqu’à la fin des travaux du Couvent de La Encarnación où elles déménagèrent.

En 1586, les Pères augustins de l’observance fondèrent le couvent des moines augustins chaussés et construisirent une église meilleure, bénie en 1857 ; le retable principal fut réalisé par Martín Hernández, charpentier et sculpteur local. Le couvent vécut une époque florissante et possédait vingt religieux prédicateurs qui enseignaient la grammaire, l’art et la philosophie au début du XVIIIe siècle. Les érudits locaux nous racontent que le grand cloître avait vingt-huit colonnes en jaspe noir. Le couvent commença son déclin à partir du XIXe siècle, lorsqu’il n’avait que seulement six augustins. En 1835 le désamortissement obligea les moines à abandonner le couvent.

Après l’abandonnement, le couvent devint des ruines ; seulement l’église reste. À l’intérieur, nous devons faire attention à la sculpture de Jesús Nazareno car il profite de la ferveur et la dévotion populaire de toute la ville. Sa confrérie fut fondée en 1564 avec l’encouragement des Pères augustins. En 1600 ils chargèrent le sculpteur italien Jacome Velardí de faire un Christ de « deux varas [une ancienne unité de mesure espagnole] de hauteur, avec sa croix grosse et marron, des civières [pour transporter l’image] et des socles ».

L’aube du Vendredi saint le Christ processionne par les rues d’Arcos suivi par un grand nombre de dévots.

 

HORAIRES :

Du lundi au jeudi: fermé jusqu’au 15 août

Le vendredi:  de 17h á 21h00

Le samedi:       de 10h30 à 13h

Fermée le dimanche

As-tu un doute?